AccueilSaint-Avé pratiqueEau, assainissementProtection de la ressource

La protection de la ressource

Afin de protéger les ressources utilisables pour la production d'eau potable, un outil a été mis en place. Il s'agit des périmètres de protection.

En effet, les eaux brutes qui ne sont pas protégées naturellement (qui sont vulnérables au ruissellement, à l'infiltration, et sont la cible de rejets directs) nécessitent une protection. Celle-ci est réalisée par la mise en place de "périmètres" dans lesquels les activités humaines sont limitées.

Le périmètre de protection immédiate est une aire clôturée autour du captage, dont l'accès est réservé exclusivement aux agents du service de l'eau.

Le périmètre de protection rapprochée sensible est une zone dans laquelle certains types d'activités, susceptibles de dégrader la qualité de l'eau, sont interdits (productions agricoles conventionnelles, stockage de produits toxiques, utilisation d'engrais et de produits phytosanitaires, dégradation des sols, industries, ...). Le boisement et l'exploitation de cultures biologiques sont tout à fait compatibles. Les villages de Kerbotin et de Parcarré, à Saint-Avé, sont inclus dans ce périmètre.

Le périmètre de protection rapprochée complémentaire complète la protection du point d'eau : il correspond au bassin d'alimentation du point de prélèvement. Les prescriptions y sont moins fortes que dans la zone sensible.

Les périmètres de protection des captages de Kerbotin et de Lihanteu ont été institués par arrêté préfectoral du 2 mars 2005.

Cet arrêté préfectoral, très strict, ne permet pas, par exemple, la création de réseaux d'assainissement collectif en raison du risque de pollution trop important en cas de défaillance des réseaux de collecte des eaux usées. 

En savoir plus ...

Télécharger l'arrêté préfectoral de mars 2005 complet :